La monnaie comme commun : une illustration à partir du cas des monnaies locales associatives

Tristan Dissaux | Marie Fare
2016

EMES Conferences Selected Papers Series, ECSP-P16-23

Si la monnaie est perçue par beaucoup comme devant naturellement constituer un bien public, dans le contexte actuel elle est de moins en moins vue comme permettant le bien commun. Elle fait l’objet de remises en cause et de contestations qui posent – avec une variété de projets pouvant être radicalement différents – la question du mode de gestion et des modalités de gouvernance de cette ressource particulière.

Nous verrons d’abord que si la théorie économique aborde quasi exclusivement la monnaie du point de vue du marché ou bien de celui de l’Etat, la monnaie est avant tout une institution sociale. Dépasser l’opposition marché/Etat relativement à la monnaie permet d’en envisager le caractère commun.

La monnaie peut-elle alors être instituée comme un commun et que serait un commun monétaire? Le principe polanyien de householding permet d’envisager le partage d’une ressource monétaire, et les règles établies au sein d’une communauté de paiement permettent d’instaurer la monnaie comme commun.

Nous illustrons cette proposition par l’étude des pratiques développées autour de la monnaie locale associative “La Gonette”: ses valeurs amènent à des modes de gestion et de gouvernance propres.

Credits
What are you interested in?