La monnaie délibérée : pour une théorie démocratique de la monnaie articulant les apports et limites de l’ESS et des Communs.

Eric Dacheux | Donggyu (Daniel) Ahn
2016

EMES Conferences Selected Papers Series, ECSP-P16-05

Il est tentant pour une ESS tiraillée entre ses différentes mouvances (économie sociale, économie solidaire, entreprises sociales) de se regrouper autour du mouvement des communs. Il nous semble, au contraire, que c’est en instaurant un dialogue critique entre ces deux approches que l’on peut le mieux favoriser l’émergence d’une alternative civile au mode de production capitaliste.

En effet, l’approche des communs insiste sur l’importance d’une gestion collective des ressources et propose une réflexion essentielle sur les alternatives aux droits de propriété. De son côté, l’ESS met en avant une réflexion sur la production collective et porte en elle une réflexion sur l’intérêt général qui ne se réduit pas à l’intérêt communautaire.

Les deux approches apparaissent donc complémentaires et ce, d’autant plus, quelles insistent sur l’auto-organisation des producteurs. Cependant, ces deux approches souffrent d’un même déficit : une intégration théorique embryonnaire de la monnaie.

Ce texte vise ainsi à dresser les pistes de réflexion, permettant de mettre la monnaie, pierre angulaire de l’économie, au service de la démocratie. C’est ce que nous appelons, «la monnaie délibérée», nouvelle contribution théorique au paradigme en construction que nous nommons le délibéralisme.

Credits
What are you interested in?